Sauvons le récif de l'Amazone!

Aidez-nous à mettre un terme aux projets d'exploration pétrolière de Total et BP au large du Brésil.

Aidez-nous à mettre un terme aux projets d'exploration pétrolière de Total et BP au large du Brésil.

1 335 599 ont signé

1 400 000

  • Vos données personnelles resteront confidentielles et ne seront en aucun cas divulguées à des tiers.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Sauvons le récif de l’Amazone!

Un trésor se cache au large des côtes brésiliennes: la barrière de corail amazonienne. A peine découverte, elle est déjà menacée par des projets d’exploration pétrolière. Greenpeace a envoyé sur place l’un de ses navires emblématiques, l'Esperanza. Nous dévoilerons ainsi au monde entier cette fascinante barrière de corail, dans le but de la protéger des projets de forage pétrolier que Total et BP veulent mener dans l’embouchure de l'Amazone.

Le récif amazonien – un trésor naturel

Des scientifiques ont annoncé en avril 2016 la découverte d’un récif composé de coraux, d’éponges et d’algues calcaires. Ce récif possède des caractéristiques uniques, encore jamais vues dans l’écologie marine.

De nouvelles espèces ont déjà été aperçues dans ce que les scientifiques considèrent comme un nouveau biome marin.

Une découverte inattendue dans cette région

Le récif de l'Amazone s'étend sur plus de 9'500 km² au large des côtes nord du Brésil, à proximité de l'embouchure du fleuve Amazone. Ce dernier confère le caractère trouble et boueux des eaux alentour, ce qui rendait improbable la présence de cet écosystème corallien.

Le récif de l'Amazone est pourtant bien là, il prospère et c'est pourquoi il est si unique.

La cupidité des pétroliers face à la nature

C’est non loin du récif amazonien que deux géants de l’industrie pétrolière souhaitent réaliser des forages exploratoires. Ils sont toujours en attente des autorisations du gouvernement brésilien qui pourraient être délivrées à n’importe quel moment. L’embouchure de l’Amazone est l’habitat d’espèces animales qui sont déjà en danger, comme c’est le cas pour le lamantin et la loutre géante. Une marée noire serait dévastatrice pour le récif et la faune de cette zone.

Le temps presse

Il ne nous reste plus beaucoup de temps pour défendre le récif de l’Amazone. Des quatre coins du monde, nous devons nous opposer aux projets d’exploration qui menacent le récif et l’embouchure de l’Amazone. Demandez à Total et à BP d’abandonner leurs projets absurdes. Rejoignez le mouvement pour défendre le récif amazonien.

Signez la pétition et partagez-la avec vos proches. Plus nous serons nombreux à nous mobiliser pour défendre le récif amazonien, plus nous aurons de chance de gagner.